Coronavirus : Didier Raoult n’exclut pas une deuxième vague en France

Didier Raoult conseille de surveiller l'évolution de l'épidémie en Nouvelle-Zélande cet été. Capture d'écran YouTube

Le célèbre infectiologue français qui avait mis en avant un traitement controversé dans la lutte contre le coronavirus estimait en mai dernier que l’épidémie était entrain de se terminer.

 

Le professeur Raoult émet désormais l’hypothèse qu’une deuxième vague ne serait pas à exclure. Dans une vidéo publiée sur la chaîne YouTube de l’IHU de Marseille, le spécialiste en infectiologie et directeur de cet établissement est revenu sur ses propos où il affirmait ne pas croire à une seconde vague. Plus prudent, il table sur un retour saisonnier de l’épidémie.

 

LIRE AUSSI → [VIDÉO] Emmanuel Macron : «Nous n’avons jamais été en rupture» de masques

 

Le cas de la Nouvelle-Zélande

« Personne n’est capable de prédire l’avenir, il se peut qu’il y ait un nouveau pic épidémique au moment de la saison hiverna-printanière, il se peut qu’elle disparaisse, ça dépendra de la distribution dans la zone inter-tropicale et du fait qu’il existera des gens qui seront porteurs chroniques ».

 

LIRE AUSSI → Ignace Semmelweis, le premier médecin à imposer le lavage des mains

 

L infectiologue conseille de suivre de très près le cas de la Nouvelle-Zélande. « Une chose à surveiller de très près, c’est la Nouvelle-Zélande. Elle est dans l’hémisphère Sud. Elle a des conditions climatiques assez proches de celle de la France […] S’il y a une épidémie en Nouvelle-Zélande cet été, on peut redouter le même type d’épidémie l’hiver prochain en France car c’est comme ça que ça se passe pour la plupart des infections respiratoires. »

 

Laisser un commentaire

RSS
Instagram