Attaque de statues : et s’ils rasaient le château de Versailles ?

Le château de Versailles est un joyau architectural inscrit depuis 1979 au patrimoine mondiale de l'UNESCO. ©Herbert Frank / Flickr

Au vue des nombreuses dégradations de statues qui frappent la France, il serait illogique que ces démolisseurs n’aillent pas au bout de leur logique. Et s’ils rasaient le château de Versailles ? Explications.

 

Louis XIV, un roi despote, guerrier et négrier 

Rappelons-le, Louis XIV est un roi despote. Au nom de l‘unité nationale, de l’égalité entre tous les hommes, il n’est plus possible de voir trôner au milieu d’un parc clos de plus de 800 hectares ce monument à la gloire d’un roi assoiffé de pouvoir et de richesses. Cet homme que les manuels d’histoire glorifient, dont les enfants rêvent et dont les parents envient, a saigné le peuple à ses démesurées fins personnelles.

 

LIRE AUSSI → «Jean Raspail, c’est le panache et l’élégance française qui prennent le deuil !»

 

Rappelons-le, Louis XIV est un roi guerrier. Au nom de toutes les victimes directes et collatérales qui ont eu à souffrir de ses nombreuses guerres demandons le retrait de toutes les œuvres d’art à la gloire de Louis XIV ainsi que la démolition de tous les monuments qu’il a fait construire et que le soulèvement populaire fantastique de 1789 n’a pas anéanti ! Toutes les avenues et autres rues royales doivent être débaptisées (encore un abus de langage de cette France passéiste de tradition chrétienne, disons renommées cela sera plus juste !).

Rappelons-le, Louis XIV est un roi négrier. Il créée la Compagnie de Guinée pour développer la traite et le commerce du sucre, cette dernière a l’obligation de transporter au moins « 1000 nègres par an » avec pour objectif de créer la plus grande colonie négrière du monde. C’est ce même roi qui promulgue par un édit royal le code noir. Détruisons donc les artefacts et constructions qu’un oligarque a construits au prix de la vie de nos aïeux et le cas échéant, grâce aux deniers que lui rapportaient leur commerce et leur avilissement.

 

LIRE AUSSI → «L’Esprit impérial» : le livre de Robert Gildea qui retrace l’histoire des empires coloniaux anglais et français

 

Bientôt une destruction de Versailles ?

Cette verrue immonde qui rappelle les sacrifices de générations entières d’hommes et de femmes, français ou non, blancs ou noirs, n’a plus sa place dans un pays comme la France du XXIe siècle. Au nom de tous nos ancêtres victimes de ce despotisme sans faille, rasons le château de Versailles !

Reconstruisons un nouveau monde. Faisons table de ce passé honteux. Un passé qui n’est pas comme l’auraient voulu certains rois « à toutes les gloires de la France ». Ayons honte de l’histoire sur laquelle s’est construit notre pays, haïssons-le, faisons justice nous-même, annihilons le passé de cette nation nauséabonde, levons-nous contre ceux qui veulent croire en une autre issue, contre tous ces passifs, ces collaborationnistes d’une France désuète. Créons la France de demain ! Une France qui ne portera plus le nom de France tant ce nom évoque d’horreurs.

 

LIRE AUSSI → Racismes et violences policières : «la dissolution de la police de Minneapolis est une manœuvre bassement politique»

 

La nécessité de l’instruction

Voilà nous y sommes. A vouloir réviser l’histoire de cette façon-là, les peuples du monde entier vont se diviser, s’opposer voir s’entretuer.

Il suffit de changer de paradigme pour voir que toutes les injustices de l’histoire peuvent, si l’on adhère à certaines idées actuelles, justifier toutes les destructions et l’annihilation de notre passé. Faut-il pour autant tout cautionner de notre histoire nationale ? La réponse est non et en ce sens, la France a largement fait son travail de devoir de mémoire.

 

LIRE AUSSI → «Des hommes d’honneur» : le livre de Vincent Haegele qui plonge dans la France d’Ancien Régime

 

Plutôt que de détruire, il faut instruire. Continuer sans cesse à expliquer les événements dans un espace-temps donné. Instruire à l’aune de connaissances nouvelles. Comment témoigner d’un passé lorsque tout a été détruit ?

Laisser un commentaire

RSS
Instagram