Vue sur la grand place pendant la braderie de Lille.

Absente depuis deux ans, la Braderie de Lille a eu lieu en ce premier week-end de septembre et a rassemblé plusieurs millions de curieux dans son hyper-centre.

 

Tradition locale solidement ancrée, la braderie de Lille attire de plus en plus de français et d’étrangers. Cette foire à tout, allant des anciennes collections bradées par les commerçants du vieux-Lille aux antiquités sur les boulevards, tire son origine du Moyen-âge.

 

Aux origines de la braderie

On retrouve la première trace écrite de la braderie au XIIe siècle, en 1127. A cette date, les valets ont obtenu la possibilité de vendre une fois par an les anciens objets et vêtements de leurs maîtres. Cette coutume se superposait alors à la foire de Lille, haut lieu de commerce du nord de l’Europe. En 1523, la braderie de Lille débute le dernier week-end d’août et dure alors la semaine entière. A la fin du XIXe siècle, bien que la traditionnelle moule accompagnée de frites fait son apparition, la braderie perd de sa vigueur et manque de disparaître. Annulée plusieurs années au moment de la première et Seconde Guerre mondiale, elle reprend timidement ses quartiers dans les rues lilloises à l’aube des années 1950. Dans les années 1970, en réaction à la société de consommation, la braderie renaît de ses cendres. Et depuis, le succès de cette grande foire à tout ne cesse de croître et de dépasser les frontières.

 

La braderie de Lille en 1969.

 

Aujourd’hui, la Braderie c’est environ 80 kilomètres de trottoirs ! Elle est organisée le premier week-end de septembre et accueille des centaines de milliers de badauds.

 

L’installation des vendeurs dès le vendredi soir

La spécificité de la braderie de Lille est que l’emplacement est gratuit. En s’inscrivant suffisamment à l’avance, les professionnels (brocanteurs et antiquaires) se voient attribuer un emplacement gratuitement ; de la même façon que les riverains qui peuvent exposer leurs objets devant la façade de leur domicile. Il en va de même pour les commerçants qui mettent en vente devant leur vitrine leurs anciennes collections à des prix bradés. A partir du vendredi soir, c’est un ballet incessant de camions et remorques qui arrivent sur les boulevards lillois. Les professionnels s’installent sur les emplacements qui leur sont réservés (boulevard de la Liberté et Esplanade) et commencent à « déballer », c’est-à-dire installer leur stand pour accueillir le samedi matin dès l’aube les premiers chineurs. Certains « bradeux » comme on appelle les vendeurs de la braderie vont tenir leur commerce éphémère pendant plus de 48 heures sans se coucher car la braderie est même ouverte la nuit ! 

 

Le stand d’un antiquaire à la Braderie de Lille, édition 2022.

 

Un succès non-démenti

L’édition 2022 a accueilli près de trois millions de visiteurs. La braderie de Lille a encore de beaux jours devant elle ! Dans les rues de nombreux Lillois et habitants du nord de la France, mais aussi beaucoup de Parisiens. Certains ont pris le premier TGV du samedi matin depuis la gare du Nord pour reprendre le dernier TGV au départ de Lille le samedi soir. D’autres sont là pour le week-end et ont réservé leurs nuits d’hôtel depuis plusieurs mois. Outre la population française très nombreuse, des Allemands, des Anglais, des Hollandais, mais aussi des Chinois et des Américains. Lille demeure un axe commercial de renom au centre de l’Europe. 

 

Rue Lepelletier dans le vieux-Lille lors de la braderie 2022.

 

Le créateur de la chanson du « P’tit Quinquin » popularisée par le film « Bienvenue chez les Ch’ti » de Dany Boon, le parolier Alexandre Desrousseaux, a également écrit sur la Braderie :

« Lille, ch’jour-là, n’est qu’un marqué
Car tous cheuss qui ont de l’vieuserie
s’dépêch’nt à s’en débarrasser (…)
Pour quéq’s sou on a des défroques,
D’quoi s’faire des drol’s d’accoutrements (…)
Des dentellières
S’mètt’nt in bergères
Et, l’long de l’ville, i fait tout bacchanal
Ch’est à ch’ti qui f’ra l’pus drôl’de geste (…) »

« La Braderie, une histoire lilloise », éditions Ravet-Anceau

Rendez-vous les 2 et 3 septembre 2023 pour la prochaine édition !

 


Vous avez apprécié l’article ? Aidez-nous en faisant un don ou en adhérant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
21 + 1 =


RSS
Share
Instagram

Merci pour votre abonnement !

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.