Château XVIIe

Chaque mois, Billet de France vous propose une sélection de châteaux à acquérir. Voici celle de juin 2022 :

 

Château XIXe
  • Vaux-le-Pénil (77)
  • 100 pièces
  • 10 6800 000 €

Remarquable château de style néo-Renaissance inscrit aux Monuments Historiques. Edifié de 1853 à 1873, sur la base d’un étonnant plan en V, cet édifice est tout à fait unique de par son architecture singulière et élégante, en position dominante. Une demeure d’exception, au regard de ses réceptions monumentales et ses grands décors français.

Parc paysagé, dessiné par l’architecte paysagiste Edouard Redon, orné de « fabriques », motifs d’ornement très en vogue au XVIIIème. Multiples essences d’arbres remarquables ; ancienne roseraie. Un ensemble vallonné offrant des vues époustouflantes sur le château. Etang d’une superficie de 1,5 ha environ. Un petit cours d’eau, traverse en partie la propriété.

Domaine entièrement clos de 70 hectares : constitué d’un massif forestier sur près de 52 hectares environ percé de longues allées forestières, plaines sur 12 hectares environ. Un ensemble d’un seul tenant assurant une parfaite intimité du château

Un ensemble patrimonial tout à fait exceptionnel, de par sa singularité architecturale et sa proximité de Paris.

 

Palais XVIIIe
  • Pezenas (34)
  • 30 pièces
  • 15 000 000 €

Humble retraite monastique devenue puissant prieuré royal puis fastueuse demeure princière, le château abrite une vaste église romane du XII siècle et un palais abbatial du XVIII siècle qui lui valut le nom de « petit Versailles du Languedoc ». Son église romane est la plus grande église romane du Languedoc avec une voûte plein cintre de 11,40 m de portée et 43 m de long, son abside remaniée au XVI siècle, fut convertie en chai après la Révolution. En 1998, une grande partie de l’ensemble fut classée au titre des Monuments Historiques. Le corps principal est constitué d’un R+3 et de deux ailes, le tout avec jardins en terrasses et bâtiments annexes. Le domaine compte actuellement 33 hectares environ dont : Le Château lui-même de 3 hectares clos de murs, un terrain constructible de 4 hectares dont une ancienne cave coopérative de près de 2000 m², un vignoble de 16,5 hectares en exploitation. Le solde des terrains est constitué de bois et de garrigues. Le château est à réhabiliter.

 

Château XVIIIe
  • Blaru (78)
  • 35 pièces
  • 3 150 000 €

Ce château de 1625, inscrit aux Monuments Historiques, a été édifié par Jean Jubert, Sir de Brécourt, sur les fondations d’un ancien manoir entouré de douves datant de 1531. A la révolution française, le château fut cédé par adjudication comme bien national, puis redevint au XIXème siècle la propriété privée du Marquis de Pérignon, maréchal d’Empire. Le château fut également la propriété de l’ambassadeur des États-Unis dans les années 30. Au corps principal d’origine orienté vers le parc, furent adjoints, au XVIIIe siècle, deux pavillons prolongés de tours poivrières suivant le dessin des douves et encadrant la cour d’honneurs. Ces pavillons furent au XIXe siècle reliés au bâtiment principal par deux ailes reprenant le style Louis XIII du corps d’origine. Le hall d’entrée et la réception distribuent, d’une part sur la vaste salle d’arme et sa grande cheminée, d’autre part sur la cuisine professionnelle et ses pièces annexes.

A l’étage, par l’escalier d’honneur, vous accédez d’un côté à une belle pièce de réception, puis deux salons en enfilade, à l’opposé, deux grandes suites aux cheminées et boiseries anciennes. Aménagées dans les ailes du château et dans les étages supérieurs jusqu’aux combles, un total de trente chambres avec salles de bains, pour partie avec un salon. Une piscine intérieure a été aménagée au rez-de-chaussée d’une des ailes, alors que le pavillon en prolongement de l’aile sud accueille deux grandes salles de réunions situées au rez-de-chaussée et à l’étage. Le pavillon d’en face est un espace de bureaux avec deux appartements à l’étage. A proximité de l’entrée de la propriété, une salle de réception de 450m², comprenant des pièces aménagées pour les traiteurs, ainsi qu’un bâtiment annexe comprenant les sanitaires de la salle de réception, quatre chambres pour le personnel à l’étage ainsi qu’une vaste pièce cathédrale en cours d’aménagement. Le parc de 18 hectares majoritairement boisé est percé de deux grandes pelouses laissant place à de belles perspectives à l’ouest.

 

Château XIXe

  • Ruffec (16)
  • 52 pièces
  • 1 580 000 €

Exceptionnel château XIXe d’esprit Viollet-le-Duc, cette imposante réalisation est un mélange surprenant d’architecture néo-gothique et néo-renaissance. Elle offre 52 pièces pour 1.300m² habitables. Dépendances de style Renaissance d’une surface utile et couverte de 3.000 m². Parc en partie clos de murs de 15 hectares vallonnés, percé d’allées et agrémenté de bassins et statues.

 

Château XIIIe
  • Douvaine (74)
  • 22 pièces
  • 17 710 000 €

Ce magnifique château savoyard du XIIIème siècle est devenu au fil des ans un élément identitaire de la ville de Douvaine. Le château de Troches propose 1889 m² de surface totale sur 3 niveaux. Niché au cœur d’un parc de 6 hectares, avec une fontaine, une piscine et un court de tennis, il dispose de plusieurs salons et cuisines, salles de jeux ainsi que d’une bibliothèque en bois précieux. La partie nuit offre de nombreuses chambres et salles de bains. Une dépendance de 147 m² et une magnifique cave à spiritueux complètent ce château.

 

 

Château XIVe
  • Guéret (23)
  • 32 pièces
  • 5 240 000 €

Château XIV-XVe MH avec chapelle sur 12 hectares 77a clos. Entouré de ses douves à l’est et de son étang d’1 hectare au sud. Une imposante dépendance vient compléter le tout offrant 2 700 m² habitables. La propriété est composée de plusieurs pièces de réception, 14 chambres en suites, piscine intérieure chauffée, jacuzzi, cabine de sauna, salle de billard, salle de cinéma, chapelle, 3 gîtes et une salle de réception pouvant accueillir 100 personnes avec cuisine professionnelle. Le tout sur un terrain clos et d’un seul tenant de 12 hectares 77 ares.

 

Château XVIIe
  • Agen (47)
  • 16 pièces
  • 2 950 000 €

Elégante propriété viticole du XVIIe entourée d’environ 49 hectares, dont 6 hectares 42 en AOC Buzet.

Une allée bordée d’arbres en première ligne et le vignoble de part et d’autre : la propriété ouvre les bras et le château apparaît, construit autour de sa cour intérieure. L’accès se fait en passant sous l’arche du pigeonnier- porche, prise dans une aile.

La diversité des toitures et les traitements des façades reflètent la hiérarchie des différents corps de bâtiment. Le logis principal, l’aile noble, au nord, est rectangulaire et divisé en trois pavillons, placés au centre et à chaque extrémité. Deux tours en pavillons flanquent la façade sud.

Au centre, la double porte de bois a un chambranle de pierre taillée : pilastres et fronton portant un blason. La modénature fait penser à celle des châteaux de la Loire.

La couverture des toitures diffère : toits en pavillon et tuiles plates pour le pigeonnier et les tours, en croupe et tuiles plates pour les trois pavillons, et en longs pans et tuiles canal pour le reste des bâtiments.

Les ailes est et ouest ont également un porche voûté, en leur centre, donnant, pour l’aile ouest, sur la piscine et le gîte voisin, et pour l’aile est, sur un jardin. Côté nord, derrière l’immense terrasse, les vignes se déploient en une promenade presque romantique jusqu’à un kiosque en lisière de forêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 + 17 =


RSS
Share
Instagram

Merci pour votre abonnement !

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.