Catholicisme : les livres de messe se féminisent

Le pape François sur la place Saint-Pierre à Rome en 2015

Le Vatican a validé début novembre la nouvelle traduction du Missel Romain. Si celle-ci se veut « plus proche du texte original en latin », elle entend également donner plus de place aux femmes. 

 

Place au changement. La Conférences des Évêques de France (CEF) a reçu début novembre l’accord du Vatican concernant la nouvelle traduction française du Missel, livre liturgique du rite catholique romain. La nouvelle traduction répondra à trois critères fixés par le pape François : fidélité aux textes latins, fidélité aux langues et fidélité à la compréhension des fidèles.

La nouvelle traduction entend également donner plus de place aux femmes. Ainsi, dans la prière du « Confiteor », le « Je reconnais devant vous mes frères, que j’ai péché » deviendra, « Je reconnais devant vous mes frères et sœurs, que j’ai péché » par exemple.

L’application de cette traduction interviendra lors de l’Avent 2020 et deviendra définitif le lundi 24 mai 2021 dans les églises en France.

Explication en vidéo de Mgr Guy de Kérimel, évêque du diocèse de Grenoble-Vienne et président de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle.

 

Laisser un commentaire

RSS
Instagram