Mgr Michel Aupetit : « Là, c’est fini ! On nous infantilise, on ne nous prend pas au sérieux »

Sur les ondes de Radio Notre-Dame, l’Archevêque de Paris, Monseigneur Aupetit a vivement réagit aux annonces gouvernementales sur les conditions d’accueil des fidèles pour les messes.

 

Une colère épiscopale qui se remarque. Alors qu’il est interrogé par Radio Notre-Dame mercredi matin, l’Archevêque de Paris n’a véritablement pas mâché ses mots. Mgr Aupetit a critiqué les propos du gouvernement qualifiant la limite de 30 personnes de « mesure stupide ».

« C’est une mesure totalement stupide qui contredit le bon sens. Trente personnes dans une petite église de village, on comprend, mais à Saint-Sulpice, c’est ridicule ! Des paroissiens viennent à 2000 dans certaines paroisses de Paris. On va s’arrêter à trente et un… C’est ridicule ! »

Mgr Aupetit a rappelé que l’Église a d’abord « discuté » avec les Autorités mais que « comme d’habitude, on a été écouté mais pas entendu ».

 

Respect des normes sanitaires

L’Archevêque a expliqué les mesures sanitaires prises dans les églises sur l’ensemble du territoire : « que certains membres du gouvernement ignorent peut-être la religion, c’est leur affaire et c’est leur droit mais qu’ils ignorent la médecine, c’est grave en pleine crise sanitaire ! Nous avons proposé d’occuper un tiers d’une capacité habituelle en laissant un espace de 4m2 autour de chaque fidèle. Ce qui correspond tout à fait à l’état sanitaire. C’est ce que l’on fait pour les commerçants. C’est quand même étonnant qu’on le permette pour les commerçants et qu’on ne le permette pas pour l’Église… ».

« Donc là, ça suffit, il faut arrêter de nous infantiliser ! Jusqu’à présent nous avons été extrêmement loyaux avec les autorités légitimes – comme Saint-Pierre et Saint Paul nous le demandent – mais quand on va trop loin et que l’on touche à notre conscience et à notre bon sens, cela ne va pas passer du tout. »

 

Une confiance avec le gouvernement qui se dégrade

Interrogé sur l’état de confiance vis-à-vis du monde politique, Mgr Aupetit réplique : « Là, c’est fini ! On nous infantilise, on ne nous prend pas au sérieux… Nous avons montré notre responsabilité. Deux ou trois lieux, mis effectivement en exergue, n’ont pas obéi aux ordres – d’ailleurs je l’ai dit (…) mais ces gens-là ne respectaient pas le protocole. Mais pour le reste, pour une large majorité, ce n’est même pas une majorité, c’est presque tout le monde, on a tout à fait respecté les règles sanitaires. Alors là, franchement, c’est trop, ça suffit, je suis en train de réfléchir à la manière dont on va réagir. »

Le prélat a voulu être « très clair » en laissant entendre que la limite fixée à 30 personnes ne serait pas respectée. « De toute façon, on entre dans nos églises pour nous assassiner, c’est le terrorisme islamique, on nous égorge, on égorge des gens pacifiques qui viennent prier. Peut-être que M. Darmanin enverra des policiers avec des matraques pendant la messe, ce serait un spectacle étonnant. On va bien voir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 17 =


RSS
Share
Instagram