Vénézuela : Maduro donne 72h à l’ambassadrice de l’UE pour faire ses valises

Le président du Vénézuela Nicolas Maduro lors d'un discours en 2015. ©Jeso Carneiro / Flickr

Le président du Vénézuela a donné 72h à Isabel Brilhante Pedrosa pour quitter le pays suite aux sanctions européennes à l’encontre de fonctionnaires vénézuéliens. 

 

Rien ne va plus entre l’UE et le Vénézuela. Dans un discours prononcé au palais présidentiel de Miraflores lundi 29 juin 2020, le président Nicolas Maduro a ordonné le renvoi de l’ambassadrice de l’UE Isabel Brilhante Pedrosa. Cette décision fait suite aux sanctions européennes contre 11 fonctionnaires vénézuéliens.

« Qui sont-ils pour tenter de s’imposer par la menace ? Qui sont-ils ? Ça suffit ! C’est pourquoi j’ai décidé de donner soixante-douze heures à l’ambassadrice de l’Union européenne pour quitter notre pays », a annoncé Nicolas Maduro. « Nous réglerons cela en soixante-douze heures (…) On lui fournira un avion pour qu’elle s’en aille, mais nous allons mettre nos affaires en ordre avec l’Union européenne ».

 

 

Des tensions diplomatiques

De son côté, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell Fontelles ne compte pas se laisser faire. Dans un tweet publié ce matin, Josep Borrell Fontelles refuse l’expulsion de la diplomate. « Nous condamnons et nous refusons l’expulsion de notre ambassadeur à Caracas et nous prendrons les mesures de réciprocité » a-t-il écrit. « Seule une solution négociée entre les Vénézuéliens permettra au pays de sortir de sa crise profonde« .

 

Laisser un commentaire

RSS
Share
Instagram