Le partage du royaume de Lothaire II en 870. ©Connaitre la wallonie

Le 9 août 870 est signé le traité de Meerssen.  Celui-ci fonde les prémices de deux futurs états : la France et l’Allemagne.

 

En août 843, le traité de Verdun est signé. Les trois fils de Louis Ier le Pieux, se partagent l’empire de leur ancêtre Charlemagne, en trois royaumes : la Francie occidentale, la Francie médiane et enfin la Francie orientale. Le 29 septembre 855 l’un des frères, Lothaire Ier, roi de Francie médiane, décède. Son fils Lothaire II monte sur le trône. En mai 868, les oncles du nouveau roi, Charles le Chauve, roi de Francie occidentale et Louis le Germanique, roi de Francie orientale, envisagent de se partager ses terres. À la mort de Lothaire II en 869, son frère Louis II, héritier du trône et roi d’Italie est en campagne contre les musulmans. Profitant de son absence, ses deux oncles décident de se partager la Francie médiane (la Lotharingie).

 

Le traité de Meerssen

Le 9 août 870, les deux frères signent le traité de Meerssen : la Lotharingie est scindé en deux selon un axe nord-sud, qui suit la Meuse, l’Ourthe et la Moselle. Ce traité fonde les prémices de la création de deux états qui ont forgé l’Europe. Sur les ruines de ses deux royaumes se tient aujourd’hui deux pays, deux puissances mondiales, que le temps s’est donné de forger, l’Allemagne et la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =


RSS
Share
Instagram