Municipales à Paris : tout savoir sur le mode de scrutin

Les 7 principaux candidats aux élections municipales à Paris ont débattu dans La Grande Confrontation, sur LCI mercredi 4 mars

Les prochaines élections municipales se tiendront les 15 et 22 mars prochain. Billet de France refait le point avec vous afin de comprendre le fonctionnement de ces élections.

 

Comment fonctionnent les élections ?

Les élections ont lieu tous les six ans. Chaque arrondissement se voit attribuer un nombre de sièges de conseillers de Paris et d’arrondissement en fonction de sa population. La mairie a introduit un changement important pour ces élections : les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements formeront un secteur unique appelé « Paris Centre », pour des raisons « d’équilibre démographique ». Le maire de Paris n’est pas choisi directement par les électeurs mais par les conseillers de Paris.

LIRE AUSSI : Retraites : Édouard Philippe passe en force et dégaine le 49.3

Nombre de sièges par arrondissement :

  • Paris Centre : 8 conseillers de Paris et 16 d’arrondissement
  • Paris 5e : 4 conseillers de Paris et 10 d’arrondissement
  • Paris 6e : 3 conseillers de Paris et 10 d’arrondissement
  • Paris 7e : 4 conseillers de Paris et 10 d’arrondissement
  • Paris 8e : 3 conseillers de Paris et 10 d’arrondissement
  • Paris 9e : 4 conseillers de Paris et 10 d’arrondissement
  • Paris 10e : 7 conseillers de Paris et 14 d’arrondissement
  • Paris 11e : 11 conseillers de Paris et 22 d’arrondissement
  • Paris 12e : 10 conseillers de Paris et 20 d’arrondissement
  • Paris 13e : 13 conseillers de Paris et 26 d’arrondissement
  • Paris 14e : 10 conseillers de Paris et 20 d’arrondissement
  • Paris 15e : 18 conseillers de Paris et 36 d’arrondissement
  • Paris 16e : 13 conseillers de Paris et 26 d’arrondissement
  • Paris 17e : 12 conseillers de Paris et 24 d’arrondissement
  • Paris 18e : 15 conseillers de Paris et 30 d’arrondissement
  • Paris 19e : 14 conseillers de Paris et 28 d’arrondissement
  • Paris 20e : 14 conseillers de Paris et 28 d’arrondissement

 

Ce qui représente un total de 163 conseillers de Paris et 340 conseillers d’arrondissement.

 

Quel est le mode de suffrage ?

L’élection municipale à Paris se fait au suffrage universel à deux tours. Seules les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages au premier tour peuvent se maintenir au deuxième tour. Dans chaque arrondissement, la liste qui réunit une majorité absolue (+50% des suffrages exprimés) au premier tour ou qui arrive en tête au deuxième tour obtient la moitié des sièges.

Les sièges restants sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5%, y compris celle arrivée en tête. Particularité : entre les deux tours, les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages peuvent faire alliance ou fusionner avec des listes qui ont le droit de se maintenir au second tour (celles qui ont obtenu au moins 10%).

 

L’élection du maire de Paris

Il revient ensuite aux 163 conseillers municipaux d’élire le maire de Paris. Si aucun candidat ne parvient à obtenir les voix d’au moins 82 conseillers aux deux premiers tours de scrutin, un troisième tour a lieu à la majorité relative.

 

L’élection du maire d’arrondissement

Une semaine après l’élection du maire de Paris, ce sont les maires d’arrondissements qui seront désignés. Le conseil d’arrondissement rassemble les conseillers d’arrondissement, qui ne siègent que dans cette instance locale, et les conseillers de Paris, qui siègent également à l’Hôtel de Ville. Chaque conseiller d’arrondissement vote pour élire le maire d’arrondissement.

 

Quel est le rôle d’une mairie d’arrondissement ?

Alors que le conseil de Paris, dirigé par le maire de Paris, vote le budget, lève l’impôt et décide de l’ensemble des dépenses, la mairie d’arrondissement donne son avis sur un certain nombre de projets, de dossiers concernant l’arrondissement (urbanisme, occupation du sol, subventions…). Elle assure la gestion directe d’un certain nombre d’équipements de proximité : les crèches, les équipements sportifs, les espaces verts…

Il regroupe les conseillers de Paris et les conseillers d’arrondissement élus par les habitants. Le Conseil d’arrondissement donne son avis sur les projets présentés ensuite au Conseil de Paris. Il peut émettre des vœux (propositions) et poser des questions écrites ou orales au conseil de Paris. Il nomme des représentants dans différents organismes locaux (Centre d’Action Sociale, Caisse des Écoles …).

 

Abstention

Les élections municipales sont avec la présidentielle le scrutin auquel la participation reste la plus élevée en France, mais elles ne sont pas pour autant épargnées par la montée globale de l’abstention. En hausse continue depuis le début des années 1980, l’abstention avait cependant atteint un niveau record pour ce type de scrutin à 38,29 % en 2014.

 

Procuration

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer à votre bureau de vote les 15 et 22 mars, vous pouvez établir une procuration jusqu’à la veille du scrutin dans le commissariat de votre choix, mais la personne à qui vous avez donné procuration risque alors de ne pas pouvoir voter si la mairie d’arrondissement ne l’a pas reçue à temps. Il est donc recommandé d’effectuer la démarche au plus tard quelques jours avant le scrutin pour tenir compte des délais d’acheminement et de traitement de la procuration en mairie.

 

Quels sont les candidats en lice et leur place dans les sondages ?

Les candidats à se présenter sont au nombre de 11.

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Le Journal du dimanche et Sud Radio, paru dimanche 1er mars, la candidate Les Républicains à la mairie de Paris Rachida Dati arriverait en tête des intentions de vote avec 25 % des suffrages. Elle serait talonnée par la maire sortante socialiste Anne Hidalgo, créditée de 24 %. En troisième position se trouve la candidate La République en marche Agnès Buzyn, avec 20 %. Quant au candidat EELV David Belliard, il obtiendrait 11 % des suffrages, 8 % pour le dissident Marcheur Cédric Villani et 5 % pour la candidate La France insoumise Danielle Simonnet.

  • Rachida Dati : 25%
  • Anne Hidalgo : 24%
  • Agnès Buzyn : 20%
  • David Belliard : 11%
  • Cédric Villani : 8%
  • Danielle Simonet : 5%
  • Serge Federbusch : 3,5%
  • Une liste divers droite : 2,5%
  • Marcel Campion : 0,5%
  • Une autre liste : 0,5%
  • La liste « Parisiennes, Parisiens » : inférieur à 0,5%

 

Grand débat

Les sept principaux candidats aux élections municipales à Paris ont débattu pour la première fois le mercredi 4 mars dans La Grande confrontation diffusé par LCI. Durant trois heures et quart de débats les candidats ont échangé (parfois de manière tendu) sur le logement, la sécurité, les transports et la pollution.

Lors de ce débat, le Figaro a publié un sondage en ligne afin d’estimer quel est le candidat qui a le plus convaincu les téléspectateurs :

  • Rachida Dati : 54,17%
  • Agnès Buzyn : 16,79%
  • Cédric Villani : 9,55%
  • David Belliard : 7,8%
  • Anne Hidalgo : 7,23%
  • Serge Federbusch : 3,14%
  • Danielle Simonet : 1,33%

Laisser un commentaire

RSS
Instagram