Affaire Mila : « Elle l’a cherché, elle assume » estime le délégué général du CFCM

Abdallah Zekri a appelé Mila à "assumer les conséquences de ce qu'elle a dit"

Le délégué général du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) Abdallah Zekri a condamné les menaces de mort à l’encontre de Mila sur l’antenne de Sud Radio. Il a rappelé que l’adolescente « a pris ses responsabilités ».

 

C’est une intervention qui n’est pas passée inaperçue. Invité à s’exprimer par téléphone, le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM) Abdallah Zekri a tenu des propos pour le moins ambigus sur l’affaire Mila. L’adolescente de 16 ans en question a déclaré dans une vidéo postée sur twitter dans laquelle elle insulte l’Islam : « Je déteste la religion, […] le Coran il n’y a que de la haine là-dedans, l’islam c’est de la merde. […] Votre religion, c’est de la merde, votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci, au revoir ». Des propos qui ont bien évidemment fait réagir de nombreux internautes l’insultant voire pour certains l’ont menacé de mort.

Lire aussi : Voile islamiste : le rappeur Lacrim traite la France de « pays de fils de p*te »

 

 

« Elle sait très bien ce qu’elle fait »

Apres avoir dans un premier temps condamné les appels au meurtre de l’adolescente, Abdallah Zekri a estimé que cette « fille sait très bien ce qu’elle fait » avant d’ajouter par la suite : « Qui sème le vent récolte la tempête […]  Elle a pris ses responsabilités. Qu’elle critique les religions, je suis d’accord, mais d’insulter et tout ce qui s’ensuit… Maintenant, elle assume les conséquences de ce qu’elle a dit ». Pour celui qui dirige également l’observatoire de l’islamophobie cet acte ne relève pas « de la liberté d’expression. C’est de la provocation ». Un double discours ?

Lire aussi : le groupe Etat islamique au Nigéria décapite onze chrétiens

 

Laisser un commentaire

RSS
Instagram