Coronavirus : les États-Unis démentent avoir acheté des masques destinés à la France

Les masques sont désormais des perles rares très prisées sur le marché mondial.

Plusieurs présidents de régions avaient accusé les États-Unis de surenchérir sur le prix des commandes de masques à destination de la France.

 

Pas de pitié pour les masques. Les États-Unis procéderaient à des rachats de cargaisons de masques dans le monde. C’est en tout cas ce que révèlent plusieurs responsables de régions cette semaine. Selon Jean Rottner, président de la région Grand-Est, « Sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois (plus chères) les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre » avait-il déclaré mercredi.

LIRE AUSSI → Jean-Yves Le Drian : « Les masques commandés à la Chine arriveront d’ici la fin juin »

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a affirmé jeudi sur LCI avoir elle aussi perdu un chargement de masques chinois au profit des Américains. « Nous nous sommes fait prendre un chargement par des Américains qui ont surenchéri sur un chargement que nous avions identifié », a-t-elle déclaré sans plus de précisions sur  les conditions de la commande.

LIRE AUSSI → Coronavirus : les laboratoires de ville seront autorisés à pratiquer les tests de dépistage du Covid-19 à partir de lundi

 

De fausses rumeurs 

Dans un communiqué paru ce vendredi 3 avril, l’ambassade américaine en France dément l’utilisation de telles pratiques. « Le gouvernement des États-Unis n’a acheté aucun masque qui devait être livré par la Chine à la France. Les informations affirmant le contraire sont complètement fausses. »

 

Laisser un commentaire

RSS
Instagram