Alimentation : les fruits et légumes bio interdits à la vente cet hiver

L'importation des fruits et légumes bio reste autorisée

Les fruits et légumes bio cultivés en France sont désormais interdits à la vente du 21 décembre au 30 avril. L’importation de ces produits reste légale.

 

Vous souhaitiez acheter des concombres bio cultivés en France sur le marché en bas de chez vous ? Ce n’est désormais plus possible. Depuis le 21 décembre, la loi interdit la production des aubergines, des concombres, des tomates ou encore des courgettes et ce jusqu’au 30 avril prochain.

 

Respecter les principes du bio

La mesure est passée presque inaperçue cet été. Le 11 juillet dernier, le Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) a adopté des dispositions visant à encadrer le « chauffage des serres pour la production des légumes d’été (aubergines, concombres, courgettes, poivrons, tomates) en Agriculture Biologique ». L’organisation a souhaité respecter le principe des « cycles naturels et de la saisonnalité ainsi que la réduction au minimum de l’utilisation de ressources non renouvelables ». La production d’une tomate sous serre chauffée en hiver a en effet un bilan carbone bien plus élevé que sa sœur produite quelques mois auparavant en été. Le rapport indique également que « les producteurs seront soumis à l’obligation d’utiliser uniquement des énergies renouvelables pour chauffer les serres ».

Cette décision fait suite à une pétition lancée sur la toile en mai dernier. Surnommée « Pas de tomates bio en hiver : non aux serres chauffées », la pétition – organisée entre autres par Greenpeace et la Fondation Nicolas Hulot – était à destination du ministre de l’agriculture Didier Guillaume. Le manifeste appelait à faire « halte aux rendements à tout prix » et soulignait l’incompatibilité du chauffage avec le label bio. Opération visiblement réussie.

 

L’importation n’est pas interdite

Comme souvent, la loi tolère pour les uns ce qu’elle interdit pour les autres. Ce que la loi prévoit pour le territoire national ne vaut pas pour l’étranger. Certains paradoxes demeurent. Les Français continueront donc à trouver des fruits et légumes hors saison en agriculture biologique mais … importés depuis l’Espagne, l’Italie ou encore les Pays-Bas. Les mêmes produits pourront donc être cultivés sous serre avant d’être importés en France en toute légalité. Mais à cela s’ajoutera le bilan carbone lié au transport… Des revenus en moins pour les producteurs français.

Selon l’Agence Bio, 9,5% des fermes françaises sont engagées en agriculture biologique en 2018 (+5000 par rapport à 2017) et 31% de la consommation bio est importée (stable par rapport à 2017).

Laisser un commentaire

RSS
Share
Instagram