Le Panthéon est situé sur la montagne Sainte-Geneviève en 2016 ©Kirk K / Flickr

Le 5 avril 1791, l’Assemblée nationale constituante décide d’inhumer Mirabeau dans l’église Sainte Geneviève à Paris transformée par décret le 4 avril en Panthéon. Son objectif : honorer les grands hommes de l’histoire de France.

 

En 1744, le roi Louis XV est gravement malade. Il prie alors sainte Geneviève pour sa rémission et fit vœu d’ériger une église en son honneur en cas de guérison.

Après plusieurs mois de maladie, la santé du Roi se rétablit. Conformément à son vœu, il ordonna aussitôt la construction de l’édifice sur la colline de sainte Geneviève dans le 5e arrondissement de Paris, en remplacement de l’ancienne abbaye en ruine. La première pierre est posée le 6 septembre 1764.

 

LIRE AUSSI → Calendrier julien, grégorien… histoire d’un système de datation mondiale

 

L’église fut finalement achevée 26 ans plus tard en 1790 sous la Révolution française. Elle est à l’époque le plus haut bâtiment de Paris avec ses 83 mètres, surpassant ainsi la grande cathédrale de Notre-Dame de Paris (71 mètres).

 

La déchristianisation

Lors du décès de Mirabeau, le 2 avril 1791, le gouvernement révolutionnaire souhaite lui rendre hommage. Pour cela, celui-ci souhaite s’inspirer de l’Angleterre où les tombes des grands hommes sont réunies dans l’abbaye de Westminster.

Le bâtiment sera alors profondément modifié entre 1791 et 1793 afin de lui donner l’apparence d’un « Panthéon » et de lui ôter toute appartenance religieuse. La croix en son sommet est toutefois conservée ainsi que de nombreuses peintures bibliques notamment celle de sainte Geneviève au centre du dôme du monument. Aujourd’hui encore, il est possible d’apercevoir les vestiges de l’ancienne église au sein même de l’édifice.

 

LIRE AUSSI → Louis Rustin : l’inventeur de la rustine

 

Mirabeau est la première personnalité à avoir été inhumée au Panthéon mais il fut aussi le premier à en sortir. Il est exclu le 21 septembre 1794, après la découverte de sa correspondance secrète avec le roi Louis XVI dans une « armoire de fer » au palais des Tuileries.

Le Panthéon a pour vocation d’honorer les grands personnages ayant marqué l’Histoire de France. Les dépouilles de nombreuses personnalités y reposent : Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Louis Braille, Sadi Carnot, Émile Zola, Jean Jaurès, Jean Moulin, Jean Monnet, Pierre et Marie Curie, André Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y fait son entrée en 2002.

Le 11 novembre 2020, l’écrivain et poète français Maurice Genevoix est le dernier à être inhumé dans ce lieu.

 


Vous avez apprécié l’article ? Aidez-nous en faisant un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 16 =


RSS
Share
Instagram