Sauver mon bar : une plateforme pour aider les bars et restaurants à faire face au confinement

Samuel Guillot (à gauche) et son ami Vincent Wargnier ont créé la plateforme internet « Sauver mon bar » le 17 mars 2020.

Deux étudiants ont créé une plateforme internet pour aider les bars et les restaurants en difficultés financières. Les clients qui souhaitent soutenir leurs établissements préférés sont invités à acheter des bons d’achats.

 

Vincent a 25 ans et Samuel 22 ans. Ils sont tous les deux étudiants en dernière année à l’Ecole centrale d’électronique (ECE) à Paris. Les deux futurs ingénieurs ont eu l’idée de créer la plateforme sauvermonbar.fr pour venir en aide aux bars et aux restaurants en grandes difficultés financières.

« Nous avons eu cette idée dès le lendemain du confinement quand on a vu la détresse des bars et des restaurants au travers des médias. On s’est dit qu’on devait les aider avec une solution web. Nous avions eu peur de ne pas pouvoir aller fêter la fin du confinement dans notre QG s’il était amené à fermer » indique Vincent, l’un des deux créateurs en télétravail durant la semaine.

 

Une initiative sous forme de bons d’achats

Une fois sur la plateforme, le directeur de l’établissement s’inscrit et choisit ce qu’il souhaite mettre en vente. « Nous proposons sur notre site un bon d’achat que les clients peuvent acheter » continue-t-il. « Une fois acheté celui-ci est envoyé au gérant qui reçoit la commande. Le client, lui, reçoit un QR code qu’il devra montrer lorsqu’il se rendra dans l’établissement qu’il a choisi lors de sa réouverture ».

Avec 10% de commission, Vincent assure ne pas vouloir faire de bénéfice. « Nous ne prenons pas de commissions sur le gérant car le but est de l’aider. Nous prenons une commission sur les clients. Cela permet de payer notamment les frais marketings  pour nous faire connaitre des bars et des restaurants. C’est grâce à cette somme récupérée sur chaque vente que nous existons et que nous pouvons aider les bars et restaurants les plus en difficulté. Ce n’est pas du tout pour nous rémunérer ».

Un acte de solidarité qui pourrait s’agrandir dans « le même état d’esprit » à l’issue du confinement. « Pourquoi ne pas mettre en œuvre une plateforme de réservations qui mette en valeur le travail du gérant et la qualité des établissements ? » s’interroge Vincent.

 

Carte des établissements recensés sur le site sauvermonbar.fr

 

A l’heure actuelle, la plateforme recense 150 établissements inscrits dans toute la France, 800 bons d’achats vendus et plus de 8 000 € reversés aux gérants.

Laisser un commentaire

RSS
Instagram