Patrimoine : devenez propriétaire d’un château pour 50€

L’association Dartagnans propose de participer à l'achat collectif du château en ruine de Vibrac (Charente)

Dartagnans, la plateforme de financement participatif dédiée au rayonnement et à la préservation du patrimoine, de l’art et de la culture en France, en collaboration avec Adopte Un Château lance son 3e achat collaboratif de château.

 

Envie de devenir propriétaire d’un château ? C’est désormais possible ! La plateforme de financement participatif spécialisée dans la préservation du patrimoine français Dartagnans vous propose de devenir « châtelain-farmer » du château de Vibrac (Charente).

Pour la 3ème année consécutive, la plateforme vous propose de participer à l’achat collectif d’un château en péril. Ancré sur un terroir unique de la communauté de communes du Grand Cognac (Charente), ce projet porté sur l’écologie et le patrimoine a pour objectif de faire revivre la pierre et la terre. Les ruines de ce château datant du XIIIème siècle se révèlent aujourd’hui sur un archipel de trois îles enlacées par les bras de la Charente.

L’achat collectif est un concept novateur qui a fait ses preuves puisqu’il a déjà permis à des citoyens du monde entier d’acheter et de sauver 2 châteaux en péril : la Mothe Chandeniers (Vienne) en 2017 et l’Ebaupinay (Deux-Sèvres) en 2018.

Le concept s’articule autour du triptyque :

  • Sauver un monument de l’abandon ;
  • Créer une communauté forte ;
  • Développer une activité économique ancrée dans son terroir.

Lire aussi : Les 10 plus beaux châteaux à acquérir à proximité de Paris

 

Un projet collectif

Comme pour l’achat collectif des châteaux de la Mothe Chandeniers et l’Ebaupinay, le château de Vibrac sera racheté sous forme de SAS. Chaque donateur aura la possibilité, s’il le souhaite, de devenir actionnaire de la société propriétaire du château moyennant un paiement complémentaire de 1€ symbolique par part en fin de campagne.

Un site internet permettra à chaque actionnaire de suivre l’avancée des travaux, les événements, les propositions de projets et de construire un véritable projet collaboratif et participatif. Des chantiers de bénévoles animeront le domaine tout au long de l’année.

« Faire d’une ruine abandonnée une œuvre restaurée collectivement, c’est la meilleure façon de la protéger sur la durée » selon eux. La force du réseau permet aux monuments de communiquer entre eux à travers des parcours touristiques ou des événements croisés. Pour l’association, le réseau permet également de « réaliser des économies d’échelles, que ce soit sur les commandes de matériaux ou les charges liées à la gestion de la société ».

Comme pour les deux projets précédents, le projet de développement et réhabilitation du domaine sera tourné vers l’économie locale. L’objectif est de « nouer des partenariats avec les acteurs du territoire et faire travailler les entreprises locales ».

Lire aussi : Une île paradisiaque à vendre en Bretagne

 

Renouer avec le passé agricole

Parallèlement au chantier de réhabilitation, l’autre étape du projet consiste à renouer avec le passé agricole du château et créer un potager bio en permaculture sur les terres du domaine.

Les objectifs sont triples :

  • Affirmer l’héritage de la culture de terre qu’a toujours eu le domaine ;
  • Valoriser cet héritage auprès du public ;
  • Créer une activité qui financera le développement du projet à travers notamment la vente en direct et la dégustation des fruits et légumes produits sur place.

Les premiers fruits et légumes bio cultivés en permaculture seront plantés dès le début du projet. La permaculture est une méthode de culture issue de l’écologie naturelle, qui impose de faire pousser les légumes de manière naturelle, sans pesticide, et qui prend donc soin de la biodiversité et l’écosystème. Chaque détenteur d’une part aura une parcelle du domaine cultivé qui portera son nom.

Pour le moment, le projet a récolté près de 387 038€ pour un total de 4110 contributeurs répartis dans 74 pays. 

Lire aussi : La ville de Paris propose des appartements deux fois moins chers

 

Laisser un commentaire

RSS
Instagram