Le bal des parisiennes, l’élégance des bals viennois en plein cœur de Paris

Entrée des débutantes - Bal des Parisiennes 2019

Faire revivre la tradition des bals à Paris, en empruntant au rituel viennois sa splendeur, sa générosité et sa beauté, telle est la mission du Bal des Parisiennes. Reportage.

 

Samedi dernier avait lieu à Paris la 5e édition du Bal des Parisiennes au palais Brongniart (anciennement Palais de la Bourse). C’est dans ce lieu hautement symbolique de la capitale, qu’un petit millier de personnes s’est donné rendez-vous cette année.

Créé par Charles et Hélène de Lauzun en 2015 et sous le haut patronage de l’ambassade d’Autriche, de Stéphane Bern et de la mairie de Vienne, le Bal des Parisiennes a pour but de faire revivre la tradition des bals à Paris, en empruntant au rituel viennois sa splendeur, sa générosité et sa beauté.

Pour ce genre d’événement, l’élégance est de rigueur, il n’est pas envisageable d’accéder à la salle de bal sans avoir revêtu une tenue adéquate. Habit ou smoking pour ces messieurs (bien que le costume sombre soit toléré, le nœud papillon reste obligatoire). Ces dames devaient être vêtues d’une robe longue d’une couleur autre que le blanc, celui-ci étant réservé aux débutantes. Celles qui assistaient au spectacle se sont vu offrir un pendentif par la ville de Vienne.

 

Pendentif offert aux femmes par la ville de Vienne

 

Un programme complet

Tout a commencé par la cérémonie d’ouverture du bal par les débutants de l’école de danse de M. de Lauzun suivie par un spectacle de danse. Puis, un opéra a rendu hommage à Offenbach dont le Bal a souhaité fêter le bicentenaire de la naissance. Ensuite, a eu lieu une prestation des danseurs du ballet de l’opéra de Paris. Un dîner axé sur l’art de table et la haute gastronomie a conclu l’ensemble.

Le moment tant attendu arrive avec l’ouverture de la salle de valse. Bien que l’événement soit principalement axé sur cette danse, une salle pour danser le rock était également disponible. Au cours de la soirée, diverses démonstrations de danses ont eu lieu (rock, tango, lindy hop et west coast swing). Pour sa 5e édition, le Bal des Parisiennes a innové en ajoutant le traditionnel quadrille avec son galop, élément indispensable à tout bal viennois. Danse qui a ensuite été enseignée en version simplifiée aux participants. 

 

Bal des Parisiennes 2018

 



 

Une tradition européenne

Ce bal est un condensé de tradition et de génie européen dans un lieu d’exception mêlant élégance, beauté, savoirvivre, musique, esthétique, gastronomie, architecture et haute couture. S’arrêter entre deux valses afin d’admirer les participants danser est un réel plaisir. Connaissant un réel engouement de la part de la société parisienne et étrangère, le Bal des Parisiennes traduit ce besoin fondamental de beauté que nos sociétés occidentales perdent peu à peu.

Cet événement entend faire revivre la grande tradition des bals français, en empruntant au rituel viennois ses codes, toujours vivaces en Europe de l’Est.  Chaque année à Vienne, pas moins de 450 bals se tiennent. Pour autant, il convient de noter quelques différences de codes. Dans la capitale autrichienne, la salle principale n’est pas exclusivement occupée par la valse. Le cha-cha, la rumba, le fox trott et la polka y sont également dansés. Le quadrille a une place plus importante, plus longue et plus complexe. On notera que le dîner est une spécificité bien française. Impossible de voir un dîner assis pendant un bal à Vienne.

Cet événement unique à Paris est l’occasion pour certaines jeunes filles de vivre enfin un rêve d’enfant, revêtir une longue robe et danser toute la nuit dans un lieu d’exception telle Sissi au palais de La Hofburg.

 

Laisser un commentaire

RSS
Share
Instagram